Le DAL et Jeudi-Noir à la porte de l’Elysée

Des responsables des collectifs de défense des mal logés ont réclamé la réquisition de logements vacants mardi 22 décembre face à l’Élysée.

Avec entre les mains une liste de 20 immeubles vides à Paris, ils ont voulu interpeler le chef de l’État, pour faire appliquer la loi de réquisition. En vain, le DAL, Jeudi-Noir et le Collectif pour l’Avenir des Foyers sont restés de l’autre côté du cordon policier.

Accompagnés des VIP de la lutte contre le mal-logement, l’actrice Josiane Balasko, du leader du NPA Olivier Besancenot, d’Augustin Legrand (Les Enfants de Don Quichotte et candidat aux régionales Ile-de-France pour Europe-Écologie), de Mgr Gaillot et d’Albert Jacquart, une vingtaine  de responsables et militants se sont rassemblés rue de Miromesnil, à Paris, et ont été stoppés à 200 mètres du palais présidentiel par des CRS qui les ont invités à l’envoyer par courrier. Symbolique, le groupe s’est rendu dans le bureau de Poste le plus proche pour envoyer la liste au Chef de l’État.

Julien Bayou et Lionel Primault, de Jeudi-Noir, explique l’action du 22 décembre.

Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole du DAL, et Augustin Legrand font face au cordon de policiers, à quelques mètres de l’Elysée.

Un des bâtiments sur la liste des 20 édifices vides, raconté par Julien Bayou.

Ivan Valerio

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s