Archives d’Auteur: Plana Radenovic

La journée sans immigrés : un impact surtout symbolique

Après les femmes, les enfants, les handicapés, les immigrés ont eux aussi leur journée. Sauf que c’est une journée sans eux. 24 heures sans travailler et sans consommer pour montrer l’impact de l’immigration sur l’économie. En Grèce, en Italie, en Espagne et dans treize villes de France, immigrés, associatifs et sympathisants de ce combat se sont réunis entre midi et deux. A Paris, ils étaient devant l’Hôtel de ville.

Lire la suite

Publicités

Stéphane, uniquement bisexuel

A 24 ans, Stéphane paraît bien dans sa peau. Cette apparente aisance, il l’a acquise petit à petit. Pas évident de se construire une identité lorsqu’on est « bi », donc incompatible avec les cases « homo » ou « hétéro ». Pour beaucoup, les bis n’existent pas. Stéphane nous prouve le contraire

Assis nonchalamment à une table de bistrot, Stéphane sirote un thé. Pull noir, cheveux courts, pas efféminé pour un sou, le jeune homme, étudiant à l’ESSEC, dézingue les clichés.

Lire la suite

Le froid souvent préféré aux centres d’hébergement

La nuit, des associations comme le Samu Social, les Restos du Coeur ou la Protection Civile quadrillent Paris. Leur but, convaincre les sans-abris d’aller dormir au chaud dans des centres d’hébergement. Pas facile au vu la mauvaise réputation de ces centres. Le manque d’intimité ou les vols font que la plupart des SDF choisissent le froid. J’ai suivi Susanna, Julie et Frédéric, bénévoles à la Protection civile, en maraude dans le XIe arrondissement de Paris.

Lire la suite

L’immigration invitée d’honneur du débat sur l’identité nationale

Le 17 décembre dernier, la préfecture de Melun a été le théâtre d’un de ces fameux débats, où chacun voit l’identité française à sa porte. Avec dans le rôle de M. Loyal, le préfet Michel Guillot. Avec la voix du savoir, caution républicaine, « l’historienne », dont le nom n’a pas une fois été cité par le préfet. Près de trois heures où être français s’est surtout défini par opposition à être musulman.

Qu’est-ce qu’être français ? Il faut croire que la question ne se pose pas, puisque, à part des clichés de comptoir du genre « les Français sont râleurs », presque tout le débat portait sur l’immigration. Lire la suite

Flashs d’exils : regards croisés de réfugiés politiques

Migrant d’origine serbe, le photographe Arsa présente son exposition « Flashs d’exils » au bar « Lou Pascalou », dans le quartier de Ménilmontant à Paris. Il a photographié près de deux cents réfugiés politiques de toutes nationalités, hébergés par la Cimade au foyer de Massy. Il nous livre ici un échantillon d’une quinzaine de photographies. Point commun de tous ces clichés : le regard expressif des migrants, un regard qui en dit long sur leur histoire.

Lire la suite

« L’identité nationale n’existe pas » [vidéo]

Le débat sur l’identité nationale a un but politique : créer un consensus des Français autour de valeurs communes, censées les fédérer. Or l’identité se définit par opposition à l’altérité, à l’immigration. Dans l’intitulé même du ministère d’Eric Besson, les termes « immigration » et « identité nationale » sont accolés. Comme si l’une menaçait l’autre.

Lire la suite

Xavier Vandromme, d’Emmaüs : « les organisateurs de Miss SDF devraient être assignés aux droits de l’Homme »

La première Miss SDF est belge, et elle sort de la télé-réalité. A 58 ans, Thérèse Van Belle a gagné le concours le 10 octobre dernier. A la clef, un an de logement gratuit. Les associations de défense des sans-abris montent au créneau pour dénoncer un voyeurisme de la misère. Xavier Vandromme, délégué à la vie associative d’Emmaüs Europe, se déclare « scandalisé « .

Lire la suite